SÉCURITÉ : Lancement du processus d’élaboration de la Stratégie Nationale de Prévention de la Radicalisation et de lutte contre l’Extrémisme Violent

CNESSSLe Centre National d’Études Stratégiques et de Sécurité (CNESS) en partenariat avec le Programme de l’USAID Partenariat pour la Paix (P4P) a organisé, ce mercredi 07 Novembre 2018, la cérémonie de lancement du processus d’élaboration de la stratégie Nationale de Prévention de la Radicalisation et de lutte contre l’Extrémisme Violent. Outre les ambassadeurs et responsables des organisations internationales, cette rencontre d’information qui s’est tenue à  l’Hôtel Solux de Niamey, a enregistré la présence des officiers supérieurs de l’Armée, des députés nationaux, des Chefs traditionnels et leaders religieux, des acteurs de la société civile ainsi que des nombreux invités.

Dans son mot introductif, le Col. Mahamadou Seydou Magagi, Directeur du CNESS, a souligné l’importance de ce processus amorcé suite aux réflexions pluridisciplinaires de haut niveau. Parlant de la situation sécuritaire, il a rappelé que grâce aux efforts consentis à tous les niveaux, notre pays a réussi à empêcher la sanctuarisation des groupes terroristes sur son sol. A cet égard, le CNESS, conformément à sa mission, a été chargé de conduire le processus d’élaboration des stratégies qui se fera avec le soutien technique et financier de l’USAID.

Pour sa part, M. Jay Zimmerman, Premier Conseiller de l’Ambassade des Etats Unis au Niger a souligné que le projet partenariat pour la paix, compte pour la restauration d’une sécurité et d’une stabilité durable, dans le cadre des efforts du gouvernement nigérien. L’élaboration de la stratégie Nationale de Prévention de la Radicalisation et de lutte contre l’Extrémisme Violent a tout son sens car l’extrémisme violent est une menace transnationale et régionale. Sur ce, « Le  gouvernement américain est fier du Niger dans la lutte contre l’extrémisme violent » a dit M. Jay Zimmerman.

Procédant au lancement officiel de cette cérémonie, Dr Abba Alambedji, Directeur de Cabinet du Ministre en charge de l’intérieur et de la Sécurité Publique, a axé son intervention sur les facteurs de radicalisation qui ont été identifiés dans cinq (5) régions de notre pays : les facteurs de vulnérabilité des jeunes, notamment ceux vivant dans les milieux ruraux, la méconnaissance des lois et règlements de la République et l’ analphabétisme des jeunes, la faible opportunité d’emploi et d’auto emploi. Selon Dr Abba Alambedji, le facteur le plus déterminant est l’éclosion, depuis quelques années de mouvements extrémistes dans la sous-région. Ces mouvements ont malheureusement encouragé les interprétations erronées de l’Islam à l’intention des jeunes sans emploi. A diffa par exemple, certains jeunes embrigadés par Boko Haram ont fini par comprendre que le seul résultat que cette secte leur réserve est la mort certaine.

La Stratégie Nationale de prévention et de lutte contre la Radicalisation et l’Extrémisme violent

CnessC’est dans le cadre d’une réponse multiforme que l’Etat du Niger s’est proposé de formuler une stratégie Nationale de prévention et de lutte contre le radicalisme et l’extrémisme violent avec l’appui de l’USAID à travers son projet partnership for peace. Cette formulation s’inspire du cadre référence régional de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent initié par le G5 Sahel. A comprendre les responsables du CNESS,  elle se fait en deux (2) phases. La première consiste en la collecte des informations, diagnostic et analyse des facteurs de radicalisation et de l’extrémisme violent ; la deuxième, en l’élaboration de la stratégie. Dans le même temps, la méthodologie repose sur six (6) principes directeurs dont l’inclusivité et recherche de consensus, la prise en compte de tous les phénomènes, risques et menaces de radicalisation et d’extrémisme violent au Niger, la démarche transversale, le processus participatif et mécanisme de concertation multi-acteurs.

Le CNESS, un outil d’aide à la décision en matière de défense et de sécurité. 

CNESSSSPour rappel, le CNESS, un outil d’aide à la décision en matière de défense et de sécurité.  Inauguré officiellement le 2 Août 2017 avec tous ses différents organes mis en place, cette structure rattachée au Cabinet de la Présidence de la République est née dans un contexte sécuritaire national marqué par le terrorisme islamiste et la criminalité organisés, auxquels s’ajoutent des fragilités structurelles et conjoncturelles. Aussi, dans une vision prospective, le Niger s’est doté de ce centre d’anticipation et de veille stratégique qui rassemble au moins trois (3) types d’expériences : l’administration, l’armée et l’université. Ainsi, au terme du décret N°2015 -013/PRN du 16 Janvier 2015 déterminant ses attributions, son organisation et son fonctionnement, le CNESS a pour missions essentielles de mener en relation avec les services et institutions concernées, des analyses et des études prospectives permanentes sur les enjeux stratégiques de la vie nationale et internationale.

        Abdoulaye Abdourahamane

Réseau des Journalistes pour la Sécurité

et la Prévention des Conflits (RJ/SPC)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *