SECURITE : La 2ème Réunion du Forum des Gouverneurs plaide pour la restauration de la Paix et de l’autorité de l’Etat dans le Bassin du Lac Tchad

20190717_091613Du 16 au 18 juillet 2019 s’est tenue à Niamey en République du Niger, la 2ème Réunion du Forum des Gouverneurs du bassin du Lac Tchad. Ce Forum est un mécanisme établi en tant que plate-forme de dialogue régional en raison du rôle central des Gouverneurs dans l’effort de s’attaquer aux causes profondes de la crise qui prévaut dans cette zone. La cérémonie solennelle d’ouverture des travaux a été présidée par le Premier ministre, Chef du gouvernement SEM Brigi Rafini à l’Hôtel Radisson Blu.

A l’entame de son discours, M. Brigi Rafini a signalé que la tenue de ce Forum est la preuve élégante de la qualité des liens de coopération régionale entre les entités conviées  à Niamey. Ensuite, il a transmis aux participants les chaleureuses salutations du Président de la République, Chef de l’Etat SEM Issoufou Mahamadou.

20190717_091302Evoquant le but de la rencontre, M. Brigi Rafini a rappelé trois (3) objectifs principaux assignés à cette 2ème réunion du Forum des Gouverneurs. Il s’agit de faire le point des derniers développements depuis le premier forum de 2018 ; de définir des priorités claires pour l’avenir de la CBLT et enfin, de lancer un fonds de stabilisation qui permet d’accompagner les actions majeures qui seront déterminées à l’issue de cette rencontre de Niamey. M. Brigi Rafini a surtout insisté sur le rôle crucial des Gouverneurs dans la poursuite des actions de proximité en direction des populations afin de consolider la paix et la sécurité, tout en prévenant les risques sécuritaires qui dégradent le tissu socio-économique.

Le moins que l’on puisse dire, la tribune du Forum a servi de l’occasion pour le Chef du Gouvernement nigérien qui a développé plusieurs points relatifs à la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut dans la région du Sahel en général, et en particulier, dans le bassin du Lac Tchad.

De la nécessité de restaurer la Paix et l’autorité de l’Etat

20190717_091324Il faut à tout prix restaurer l’autorité de l’Etat dans le bassin du Lac Tchad, une ressource naturelle extrêmement stratégique aussi bien pour la survie des populations que pour les Etats respectifs au regard des retombées socio-économiques qu’elle génère. C’est pourquoi, selon les explications du Premier Ministre, la persistance des attaques perpétrées par Boko Haram, la diversité et la complexité des menaces sécuritaires dans la région requièrent une synergie d’actions de la part des États affectés.  Du reste, en termes de réponse à la crise sécuritaire plusieurs approches concertées ont été initiées par des Etats. Sur le plan militaire, M. Brigi Rafini a notamment cité le déploiement par le Tchad de 2000 soldats au Niger pour soutenir les efforts de lutte contre les exactions de la secte terroriste dans la région de Diffa en 2016, l’opération « Lahiya Dolé » menée par la Force Multinationale Mixte. Au niveau national, le Premier ministre a mentionné l’exemple du plan Bohari 2016 au Nigeria ; l’opération Alpha Emergence 4. Toutes ces actions concourent à restaurer la Paix et l’autorité de l’Etat dans cette zone.

20190717_091743Peu avant le discours du Premier ministre M. Brigi Rafini, différents orateurs se sont succédé à la tribune. Tour à  tour, le gouverneur de la région de Diffa, M. Mohamed Moudour, le Secrétaire Exécutif de la CBLT, la représentante du président de la Commission de l’Union Africaine, Mme Hadiza Mustapha, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel M. Mohamed Ibn Chambas, la sous-secrétaire générale ajointe des Nations Unies et directrice du bureau régional pour l’Afrique, la représentante du groupe consultatif d’Oslo chargée des questions de prévention et de stabilisation dans la région du Lac Tchad ont pris la parole. Ces orateurs ont, chacun en ce qui le concerne, exprimé leurs attentes. Ils ont également réaffirmé leur engagement à accompagner la CBLT, à  encourager les initiatives locales, nationales et ou celles concertées des Etats visant à restaurer la Paix dans le bassin du Lac Tchad.  A cet effet, ils ont mis l’accent sur l’urgence de la mise en œuvre concrète de la stratégie régionale de stabilisation (SRS) de l’espace CBLT.

La SRS, rappelle-t-on, est conduite par Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) avec l’appui de l’Union Africaine (UA). Elle a été approuvée par les Etats membres de la CBLT en Août 2018 puis par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’UA en décembre 2018.

niameysoir.com