SECURITE : Conférence régionale sur l’état des lieux des initiatives sur la Paix, des connaissances sur les enjeux sécuritaires et de développement au Sahel

20190625_103329La complexité des défis sécuritaires dans la région du Sahel depuis la chute du régime de Khadafi en 2011 a conduit les Etats de cet espace ainsi que leurs partenaires à repenser et concilier les approches pour y faire face. Dès lors, la conjugaison des efforts s’est imposée d’elle-même et a abouti à l’élaboration de plusieurs stratégies et programmes d’où la nécessité aujourd’hui de faire un état des lieux. C’est dans cette optique que du 25 au 26 juin 2019, Universitaires, Chercheurs, Experts civiles et militaires de différents pays se sont réunis dans la salle de conférence du Grand Hôtel de Niamey. C’était dans le cadre des assises de la Conférence régionale des centres d’études stratégiques africains et d’ailleurs ayant travaillé sur le Sahel.

Le but : faire un état des lieux des connaissances sur les enjeux sécuritaires et de Développement dans la région du Sahel. Cette rencontre de réflexions et d’analyse profonde de la situation sécuritaire dans le Sahel a été initiée par le Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) avec l’appui financier de  Fondation Konrad Adenauer.

20190625_094208(0)Procédant à l’ouverture officielle de la Conférence, le Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. CHELOUTAN Mohamed a axé son discours sur les efforts énormes qui sont faits par le Gouvernement tant au niveau national qu’au plan mondial pour lutter contre les mouvements armés multiformes et porteurs de criminalité. Du reste, a-t-il fait remarquer, le leadership du Président de la République, Chef de l’Etat SEM Issoufou Mahamadou dans le domaine, a permis à notre pays d’être élu au Conseil de sécurité des Nations unies. «  En tant que membre non permanent de l’ONU, notre pays participera au côté des autres nations à la préservation de la paix dans le monde » a dit M. CHELOUTAN Mohamed.

S’adressant aux participants, il a indiqué qu’au cours de la rencontre, ils sont invités à mettre en exergue les connaissances produites sur les enjeux sécuritaires et les initiatives de de Développement au Sahel ; à créer les bases d’un cadre d’échange et de réseautage entre les différents centres d’études stratégiques et à aider à construire une dynamique favorable à la sécurité et au développement au Sahel.

Auparavant, le Colonel Mahamadou Seidou Magagi, Directeur du CNESS a, dans son mot de bienvenue, rappelé le contexte sécuritaire national et sous régional marqué, à partir de 2012, par le développement des attaques terroristes récurrentes. Cette situation préoccupante a eu des répercussions sur le plan humanitaire avec des milliers des réfugiés et des déplacés repartis dans les pays concernés. Aussi, le Directeur du CNESS a souligné et apprécié les efforts multiples qui sont faits par les pays pour lutter contre les groupes armés non étatiques. Le Colonel Mahamadou Seidou Magagi a enfin insisté sur la nécessité pour les Etats de  poursuivre leurs efforts en vue d’assurer la paix et la sécurité, gage d’un développement territorial, harmonieux et durable.

Image1Pour sa part, le Directeur du programme régional Sahel de la Fondation Konrad Adenauer, M. Thomas Schiller a mis l’accent sur la complexité des menaces sécuritaires ainsi que l’importance de la synergie d’action par les parties prenantes. Il n’a pas manqué d’assurer le CNESS et le Gouvernement sur la disponibilité de la Fondation Konrad Adenauer à accompagner les efforts de Paix et de Sécurité au Niger.

Une brève présentation du site web du CNESS a été faite avant le debut des travaux proprement dits. La première journée, le thème des échanges a porté sur : « les Enjeux sécuritaires et le Développement au Sahel (causes et conséquences) », celui de la deuxième journée est intitulé : « Réponses et perspectives ».

Deux (2) jours durant, ces échanges enrichissants suivis des débats intenses ont permis aux participants de partager et capitaliser les expertises de différents centres d’études travaillant sur le Sahel. Assurément, cette initiative aura le mérite de contribuer à relever les défis sécuritaires auxquels la zone sahélo-saharienne est confrontée et ce, depuis bientôt une décennie.

niameysoir.com