SÉCURITÉ: Communiqué final du Sommet interparlementaire sur le G5 Sahel

1.Le mardi 17 juillet 2018, sur invitation de SEM OUSSEINI TINNI, Président de l’Assemblée nationale du Niger, s’est tenu, au Palais des congrès de Niamey, un sommet interparlementaire sur le G5 Sahel.

2. Ce sommet a connu la participation effective du Président du Parlement européen, des Présidents des Assemblées nationales de la République du Mali, de la République Islamique de Mauritanie et de la République du Niger, ainsi que des délégations parlementaires du Burkina Faso, de la République française et de la République du Tchad. Il a été consacré aux problématiques sécuritaires et de développement dans la perspective d’une implication des parlements dans les efforts déjà engagés pour assurer la paix au Sahel.

3. Exprimant sa profonde préoccupation sur les crises multiformes que traverse actuellement la zone sahélienne, le sommet a déploré les conséquences sur les populations et les finances publiques des États concernés.

4. A cet égard et manifestant son soutien total à toutes les initiatives des Chefs d’État visant à mutualiser les moyens, il s’est félicité de la création du G5 Sahel et de sa force conjointe ;

5. Saluant la mobilisation internationale exceptionnelle en faveur du G5 Sahel, le sommet a particulièrement insisté sur les conditions de démocratisation et d’amélioration de la gouvernance de l’aide au développement à travers la participation des parlements dans leur rôle de contrôle, de veille, d’information et de sensibilisation.

6. Il recommande vivement que la Force conjointe du G5 Sahel puisse bénéficier d’un soutien réel de l’ONU notamment à travers un mandat inspiré du chapitre 7 afin de consolider sa légitimité et son financement.

7. Il recommande que les parlements disposent de ressources suffisantes pour mettre en œuvre tous les moyens prévus par les Constitutions respectives, afin de permettre notamment un contrôle parlementaire des opérations de développement.

8. Il décide de la création d’une structure interparlementaire du G5 Sahel regroupant les Assemblées des pays bénéficiaires et des pays bailleurs de fonds de l’Alliance du Sahel.

9. A ce titre il instruit les points focaux des États membres pour produire une note conceptuelle précisant la composition, l’organisation et le fonctionnement de cette structure dans les meilleurs délais.

10. Il confirme l’organisation d’un sommet interparlementaire à Paris, en décembre 2018, réunissant les Assemblées parlementaires des pays bénéficiaires et des pays contributeurs ; le sommet permettra d’échanger avec les forces de sécurité internationales et les bailleurs de fonds sur la mise en œuvre de cette démarche interparlementaire.

Le Président du Parlement européen, les Présidents des Assemblées nationales du Mali et de la République Islamique de Mauritanie ainsi que les chefs de délégation des Assemblées nationales Burkinabè, française et tchadienne ont été reçus en audience par SEM ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République du Niger en présence de SEM OUSSEINI TINNI, Président de l’Assemblée nationale du Niger. Ce fut l’occasion d’un échange fructueux sur la situation de la zone sahélienne et sur l’initiative interparlementaire G5 Sahel.

Les Présidents de parlements et les chefs de délégations parlementaires ont salué et félicité le Président de la République pour son engagement personnel pour la sécurité et le développement au Sahel.

Le Président du Parlement européen, les Présidents des Assemblées nationales du Mali et de la République Islamique de Mauritanie ainsi que les chefs de délégation des Assemblées nationales Burkinabè, française et tchadienne ont exprimé leurs vifs remerciements à l’Assemblée nationale du Niger et se sont félicités des attentions et des prévenances qui leur ont été témoignées durant leur séjour au Niger.

DSCN6080

 Fait à Niamey, le 17 juillet 2018.