SECURITE : Attaque du poste de police route OUALLAM, deux (2) policiers tués et deux (2) autres blessés (Officiel)

Deux (2) policiers tués et deux (2) autres blessés, c’est le bilan officiel de l’attaque survenue dans la nuit du mardi 18 juin 2019 aux environs de 21 heures au poste de police route Ouallam situé à quelques kilomètres de Niamey, la ville capitale du pays.

Dans un communiqué rendu public ce matin, le ministère en charge de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a précisé que cette attaque surprise a été perpétrée par « deux (2) individus non encore identifiés ». Toute chose qui a suscité une certaine psychose chez la population ce mercredi 19 juin 2019.

Cependant, le Ministre d’État en charge de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a rassuré la population annonçant qu’une vaste opération a été aussitôt enclenchée par les forces de défense et de sécurité (FDS). Mieux, prévient-il, « des mesures supplémentaires de sécurisation de tels dispositifs seront immédiatement mises en œuvre pour éviter ce genre d’actes criminels ».

Notons que cette attaque meurtrière est survenue quelques jours seulement après adoption par le Gouvernement du projet de loi portant prorogation de l’état d’urgence dans les Région de Diffa, de Tillabéri (Départements de Ouallam, d’Ayorou, de Bankilaré, d’Abala, de Banibangou, de Say, de Torodi et de Téra) et de Tahoua (Départements de Tassara et de Tillia).

Aussi, eu égard à la persistance des menaces securitaires et des risques des velléités extrémistes notamment sur les réseaux sociaux, l’Assemblée Nationale a adopté, lundi dernier, une nouvelle loi sur l’exercice du culte en République du Niger. Ce texte donne au Gouvernement plus de pouvoirs pour contrôler le libre exercice du culte en lieux privés et en lieux publics.

niameysoir.com