ROTAB : Formation des femmes entrepreneures à Agadez

Image3Quinze (15) femmes entrepreneures dont cinq (5) de Tchirozerine, cinq (5) d’Arlit et cinq (5) autres de la ville d’Agadez suivent depuis ce matin, vendredi 25 Octobre 2019, une formation de deux (2) jours visant à renforcer leurs capacités managériales pour promouvoir la production locale.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier de formation a eu lieu au Centre Imane d’Agadez en présence des autorités locales ainsi que des responsables du Réseau des Organisations pour la Transparence et l’Analyse Budgétaire au Niger (ROTAB). Le thème retenu pour cette rencontre est : « Appuyer l’organisation des femmes riveraines en groupement d’intérêt économique, c’est promouvoir le contenu local ».

A Mme Hadiza, Conseillère de  la région d Agadez d’exprimer sa gratitude en raison du choix porté sur son entité administrative pour abriter cette formation. Elle a ensuite apprécié l’attention toute particulière que le ROTAB et ses partenaires accordent à la promotion de la femme en général notamment la défense et la préservation de ses droits économiques et sociaux. Du reste, a-t-elle assuré, « les portes du conseil régional d’Agadez resteront toujours ouvertes à ces genres d’initiatives pouvant contribuer au développement de la région et du pays en général ».

Auparavant, M. Hamidou Ali, membre du ROTAB au titre de la région d’Agadez, a invité les participantes à faire preuve de proactivité et d’assiduité au cours des deux (2) jours que durera la formation.

Image1Pour sa part, M. Younoussi Abdouramane, chargé de projet, il a expliqué que cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet dénommé : « Promouvoir les droits socioéconomique des communautés riveraines de sites d’exploitation minière ». Piloté par le ROTAB, ce projet est financé par Open Society Initiative for West Africa (OSIWA).

A noter que les femmes entrepreneures bénéficiaires de cette formation sont membres de différents groupements féminins de la Région. Lors de cette formation assurée par d’experts éminents en économie, coaching et en elaboration des plans d’affaire, elles seront édifiées sur les procédures d’accès et ou d’obtention des marchés offerts par les entreprises exploitantes. En outre, elles seront outillées en différents mécanismes et stratégies afin mieux booster l’économie locale dans un contexte où l’autonomisation de la femme n’est plus un slogan mais une réalité qui se veut concrète.

Au sortir de la formation dont la clôture interviendra à Agadez, Capitale de l’Air, le samedi 26 Octobre 2019 dans l’après-midi,  des groupements d’intérêt économique (GIE) seront créés. Ils seront animés par ces femmes battantes de la vie économique locale et seront suivis par le ROTAB qui continuera assurément à leur offrir tout l’appui technique nécessaire en vue de l’atteinte des objectifs qui leur seront assignés.

Pour rappel, les femmes représentent plus de 50 % de la population nigérienne. Cependant, elles sont confrontées, entre autres, à la sous représentation politique, au faible accès aux services sociaux de base,  à la pénibilité des tâches domestiques, à  des pesanteurs sociales et culturelles freinant leur statut social (mariage précoce, grossesses rapprochées, violences telles que les mutilations génitales). A ces defis sont venus se greffer la faible inclusion économique qui se traduit par la difficulté d’accès au crédit et à la propriété.

Abdoulaye Abdourahamane

niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *