Réunion de restitution de la JIV 2019 : la jeunesse s’engage à dynamiser le volontariat au Niger

(Samedi 21 Décembre 2019) Des jeunes issus d’une cinquantaine de structures de la société civile et des institutions non étatiques ont planché, une journée durant, sur la question du volontariat au Niger dans toutes ses dimensions en mettant l’accent sur les enjeux et les perspectives contextuels qui y sont liés.  C’était dans la salle de réunion de l’espace « Soleil d’Afrique » lors de la rencontre de restitution des activités de la Journée internationale des Volontaires (JIV) célébrée le 5 décembre dernier à Tillabéri. La rencontre initiée par le Programme des Volontaires des nations unies (VNU)  a également constitué une occasion aux participants de lever le voile sur la problématique du volontariat au Niger.

Sous la conduite du Coordonnateur du Programme VNU-PNUD, M. Hassane Idé Hawidabou, des échanges ouverts, directs, courtois, constructifs et édifiants ont marqué cette journée dans un climat de camaraderie et de compréhension réciproque.

De la restitution de la JIV 2019

IMG_0053Dans son mot introductif, M. Hassane Idé Hawidabou dit tirer une note de satisfaction générale par rapport à la réussite de l’organisation de la JIV 2019 à Tillabéri. A cet effet, il a félicité l’ensemble des responsables des structures de jeunesse pour la mobilisation dont ils ont fait preuve le 5 Décembre dernier dans la capitale du fleuve. Cependant, toute œuvre humaine n’est parfaite, certains manquements ont été constatés d’où l’importance de la présente rencontre en vue de les relever pour les éviter lors de la prochaine Edition.

Pour sa part, Mme Idrissa Zeinabou Noura, représentante de l’Association Nigérienne des Scouts de l’Environnement (ANSEN), également membre du Comité d’Organisation de la JIV 2019, a, quant elle, souligné que les activités prévues en marge de cette journée ont été réalisées. Il s’agit notamment de la Conférence publique sur le Volontariat au Niger, de la formation en Activité Génératrice de Revenus (AGR) d’une vingtaine de femmes en situation de handicap, leur dotation en machines à coudre et autres produits, puis la remise de dons en vivres et des vêtements aux femmes et aux enfants mineurs détenus à la Maison d’Arrêt de Tillabéri, la réalisation d’un reportage (Film) sur le volontariat etc.

IMG_0056Il est ressorti des échanges que les manquements rélévés sont principalement liés au retard accusé dans les préparatifs, à la lenteur des procédures de déblocage des ressources. Aussi, les intervenants ont souligné que l’organisation de la JIV à l’intérieur du pays nécessite plus de ressources or celles-ci sont très limitées au niveau des différentes organisations de jeunes actives dans le domaine du volontariat. Pour ce faire, la réunion a recommandé, entre autres, qu’à l’avenir toutes les structures soient au même niveau d’information sur la JIV, que l’évènement soit préparé et organisé de concert avec l’ensemble des acteurs du Volontariat (étatique et non étatique). D’ores et déjà un comité restreint sera mis en place pour capitaliser les acquis et aider à approfondir la réflexion sur le volontariat au Niger. Dans le court le terme, ce Comité proposera un projet de Plan d’action 2020 pour la promotion du Volontariat.

Avant de conclure, le Coordonnateur du Programme VNU-PNUD a brièvement présenté son institution, son but et ses missions. Il a rappelé ce qu’est le volontariat qui n’est pas à confondre au bénévolat en soulignant l’impact du volontariat dans la promotion de l’inclusion, la diversité et l’égalité. A ce jour, le Programme VNU compte 116 dont 98 nationaux et 18 internationaux répartis dans 07 régions pour 09 Agences des Nations Unies. Ces VNU sont actifs dans la Mobilisation, le Plaidoyer, l’Intégration, la Gestion, le  Suivi et la Promotion.

De la restitution de la rencontre de Ouagadougou 2019

IMG_0072La deuxième communication de cette journée d’échanges a porté sur la restitution des travaux de la table ronde sur le Volontariat au Sahel qui s’est tenue à Ouagadougou au Burkina Faso du 19 au 20 Novembre 2019. Ladite rencontre a réuni les délégations des pays membres du G5-Sahel autour de la contribution du volontariat à la Paix et au Développement. L’exposé a été présenté par M. Sani Ayouba, responsable de l’ONG JVE-Niger. La délégation nigérienne à Ouagadougou est composée de neuf (9) structures (JVE, CNJN, WANEP, Agir Plus, Protecso, VNU, Croix Rouge, ANVD et CEA). Selon les explications de M. Sani Ayouba, un des objectifs de la table ronde de Ouagadougou est de formuler des propositions de solutions adaptées au Volontariat dans la région du Sahel aujourd’hui confrontée à une situation d’insécurité préoccupante.  Pour l’heure l’accent est mis sur quatre (4) types de volontariat (le volontariat traditionnel, le volontariat national non-étatique, les Dispositifs nationaux de volontariat gérés par l’état et le volontariat international). A comprendre M. Sani Ayouba, le forum de Ouagadougou a donc permis, trois (3) jours durant, de clarifier le rôle spécifique du volontariat dans cette sous-région et comment on peut mieux l’appuyer.

Après les exposés, la jeunes se sont engagés à dynamiser le volontariat au Niger et ce, avec l’ensemble des partenaires. Dans l’après-midi, les participants se sont en constitués en deux équipes mixtes de football. Un match de fair-play a opposé l’Equipe A qui a battu l’Equipe B par un score de 9 buts à 8 sur le terrain sis à l’échangeur du Rond-Point Kennedy.

Issoufou Ayouba / niameysoir.com

IMG_0108

IMG_0199

IMG_0203

PHOTOS NIAMEY-SOIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *