PASEC: Fin de la mission de supervision à Tahoua

Image1ccLes communes rurales de Badaguichiri, Bazaga et Alléla ont constitué le 28 juillet 2019, les dernières étapes de la mission de supervision des activités du PASEC dans les 9 communes financées par le projet dans la région de Tahoua. La délégation conduite par le Coordonnateur National du Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux risques Climatiques s’est rendue sur le site DLA du village de Moujia dans la CR de Badaguichiri, sur le site CEAP du village de Bazaga et le site DLSP du village de Hagna Sarki de la CR de Alléla.

A Moujia dans la CR de Badaguichiri, il est prévu la récupération sous forme de DLA (demis lunes agricoles) de 200 hectares de terres dégradées. Seuls 58 hectares ont été réalisés en raison de la suspension momentanée des travaux en raison des travaux champêtres qui occupent actuellement les producteurs. Mais ces travaux vont progressivement reprendre a assuré le Secrétaire Général de la Commune de Badaguichiri. Pour emblaver les superficies déjà récupérées, 581 kg de semences améliorées de mil variété HKP, 290 kg de semences améliorées de niébé IT90 et 2 tonnes 900 d’engrais DAP ont été distribués sous forme d’appui en intrants du projet aux 30 producteurs pilotes dont 4 femmes.

Image1xxA la commune rurale de Bazaga, la délégation a eu une séance de travail avec le Secrétaire Général de la mairie entouré des cadres techniques communaux (Secrétaire Permanent de la COFODEP de Konni, chefs de services communaux de l’Agriculture, de l’environnement et de l’élevage). Au centre des discussions l’énorme retard accusé par la Commune de Bazaga pour la mise en œuvre des activités de Gestion Durables de Terres au profit des populations. Des explications détaillées ont été fournies par les responsables communaux. Après avoir écouté attentivement toutes ces explications, le Coordonnateur National du PASEC a rappelé que l’argent mobilisé dans le cadre du projet et mis à la disposition de la Commune de Bazaga et non encore utilisé est réalité un prêt que l’Etat du Niger a contracté auprès de la Banque mondiale pour améliorer la productivité agricole et renforcer la résilience des populations face aux risques climatiques. Bazaga fait partie des 44 communes retenues pour bénéficier de cet investissement sur les 265 communes de notre pays. C’est pourquoi, M. BOLA Moussa a invité les responsables de la CR de Bazaga à s’investir davantage pour un démarrage des activités dans les meilleurs délais. La mission a par la suite visité un CEAP implanté dans le village de Bazaga pour apprécier l’évolution des cultures de mil (HKP), niébé (IT89) et du sésame (activités génératrices de revenus).

Image1DD.DjpgDans la Commune Rurale de Alléla, la mission a visité le site de récupération de terres du village de Hagna Sarki. Sur les 200 hectares d’aires de pâturage devant être récupérés par la confection de 60 000 de demi lunes sylvo pastorales ; 37 741 DLSP ont été validés et ensemencées pour l’instant. Les plantations d’acacia seal suivront incessamment. Des activités d’information sensibilisation ont été préalablement menées en direction des différents acteurs en vue d’obtenir leur adhésion volontaire dans l’optique d’une gestion durable de l’aire de pâturage en cours de récupération. La mission a recommandé aux responsables communaux de Alléla, d’accélérer la mise à terre des plants afin qu’ils bénéficient pleinement de la saison des pluies.

Au terme de ces visites, la délégation du PASEC est allée encourager les participants à la session de formation des maitres formateurs dans le cadre des CEAP (Champs Ecoles Agro Pastoraux). Une formation assurée par la FAO sous le leadership de la Direction Générale de l’Agriculture grâce au financement du projet. Le Coordonnateur National du PASEC s’est dit satisfait par la qualité de la formation reçue par quelques animateurs CEAP rencontrés à l’œuvre sur le terrain ayant bénéficié des formations FAO/DGA/PASEC.

Mahaman Chamsou Maïgary SCOM/PASEC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *