NIGER : L’Union européenne décaisse 15 millions d’euros (9,84 milliards de Francs CFA) en faveur du Niger

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’Union européenne décaisse 15 millions d’euros (9,84 milliards de Francs CFA) en faveur du Niger

Au titre de son appui budgétaire et dans le cadre du Fonds Européen de Développement, l’Union européenne vient d’approuver le décaissement de 15 millions d’euros (9,84 milliards de Francs CFA) en faveur du trésor public nigérien sous forme de don. Ce montant complète le versement de 20 millions d’euros déjà effectué en août 2019 dans le cadre des appuis budgétaires relatifs à la résilience et à la construction de l’État, ainsi qu’à la réforme sectorielle de l’éducation et de la formation.

Ce décaissement a été approuvé par les services de la Commission européenne suite à l’analyse approfondie de la requête du Gouvernement nigérien documentant l’atteinte des critères d’éligibilité conjointement agréés pour la mise en œuvre de la politique sectorielle de sécurité alimentaire et nutritionnelle et développement Agricole Durable (SANAD).

A travers ce don, l’Union européenne poursuit son accompagnement de l’Etat du Niger dans la mise en œuvre des politiques et réformes sectorielles, et en particulier dans les domaines de la sécurité alimentaire, du développement agricole durable, de l’hydraulique et de l’assainissement.

A cette occasion, l’Ambassadeur de l’Union européenne au Niger, S.E. Dr Denisa-Elena IONETE, a rappelé que l’aide budgétaire est la modalité d’aide la plus efficace pour promouvoir de façon durable les efforts de réformes du pays.

Sur la période 2014-2019,  le montant cumulé des appuis budgétaires versés à ce jour en faveur du Niger s’élève ainsi à 479,8 millions d’euros. D’autres décaissements sont prévus fin 2019, pour un montant prévisionnel de 80,5 millions d’euros, toujours conditionnés par les progrès réalisés en termes de réformes dans les secteurs concernés.

Ce programme SANAD fait partie du Programme indicatif national (PIN) du Niger 2014-2020 financé par le Fonds Européen de Développement. Celui-ci finance également d’autres actions importantes dans des domaines tels que la bonne gouvernance, la consolidation de la paix, la justice, le développement économique et la création d’emploi, l’éducation et la santé, le désenclavement et la société civile.

Niamey, le 15 octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *