NIGER : L’opposition politique reprend du service le 7 Septembre prochain

REPUBLIQUE du NIGER

Front pour la Restauration de la Démocratie et de la Défense de la République

-FRDDR-

Déclaration

Le 02 Avril 2019, soit  48 heures après l’investiture du sieur Bazoum Mohamed, Ministre de l’Intérieur, Ministre en charge des élections, comme candidat du Parti PNDS pour les élections présidentielles de 2021 sur instruction de Issoufou Mahamadou. L’Opposition politique nigérienne attirait l’attention de l’opinion nationale et internationale quant aux risques graves qui résulteraient du maintien du candidat sus nommé dans la position de juge et partie.

L’opposition politique demandait alors à Monsieur Issoufou Mahamadou, Chef de l’Etat, d’en tirer immédiatement toutes les conséquences.

Le 05 Avril 2019,  l’Opposition revenait à la charge par lettre n° 008 /CFO adressée au Premier Ministre, Président du CNDP, lui rappelant qu’ayant rejeté la loi créant la CENI, l’Opposition ne pourrait accorder un quelconque crédit à ses activités planifiées et mises en œuvre de façon exclusive.

Elle concluait que pour une sortie de crise, elle réitère son exigence d’un dialogue véritablement inclusif.

Pour le FRDDR, la rencontre dite « d’information et d’échange sur le processus électoral » du vendredi 16 Août 2019  constitue un non-événement.

L’opinion s’est rendue compte aussitôt  que par cette rencontre, Maitre  Issaka Souna, Président de la soi-disant CENI ne visait ni plus ni moins qu’à faire entériner  son énième  chronogramme concocté  sur instruction du pouvoir en place.

        Militantes et militants

Dans le même sens le Président de la soi-disant CENI conviait  à travers une correspondance saugrenue datée, dans une confusion totale, du 15 Août 2019 pour certains  et  du 19 Août 2019 pour d’autres, les Partis Politiques à transmettre au niveau des 266 communes du Niger, les noms de leurs représentants pour  les commissions administratives avant le 25 Août 2019, délai de rigueur.

La commission administrative étant un démembrement de la CENI, le FRDDR ne saurait cautionner cette mascarade contraire  à sa position maintes fois réitérées  de ne pas reconnaitre en l’état le Code électoral non consensuel duquel est issue la soi-disant CENI.

En réalité, cette démarche alambiquée de Maitre  Issaka Souna  nous amène au cœur même du véritable drame que vit le Niger à savoir  l’accaparement du pouvoir coûte que coûte par le régime en place à travers notamment :

  • La création et l’entretien de l’insécurité à tous les niveaux ;
  • La corruption devenue endémique ;
  • Le concassage systématique des partis politiques ;
  • Le maintien d’un code électoral non consensuel ;
  • L’agonie du dialogue politique et
  • Le grippage continu du processus électoral.

Au regard des derniers agissements du Sieur Bazoum Mohamed se payant des vacances politiques aux frais de l’’Etat, le Front pour la Restauration de la Démocratie et de la Défense de la République, FRDDR, a décidé de porter plainte contre lui pour usage des biens et attributs de l’Etat à des fins personnelles. Une pétition citoyenne sera lancée ce jour même sur toute l’étendue du territoire national et de la diaspora à cet effet.

C’est pourquoi , le FRDDR appelle tous ses militants et sympathisants, ainsi que tous ceux qui sont soucieux de la sauvegarde de la démocratie à se lever comme un seul homme pour faire barrage à toutes ces manœuvres des tenants du pouvoir qui ne consistent qu’à remettre en cause la démocratie et l’Etat de droit au Niger.

Le Front pour la Restauration de la Démocratie et de la Défense  de la République,  FRDDR,  appelle l’ensemble de ses militantes et militants, sympathisantes et sympathisants, citoyennes et citoyens de tous bords soucieux de la préservation du cadre démocratique et de la défense des valeurs de la République à prendre part massivement à la marche survie de meeting qu’il organise le dimanche 7 Septembre 2019 pour dire :

    – non à la mal gouvernance !

    – non à la liquidation des acquis démocratiques !

    – non à un code électoral taillé sur mesure !

    – non à une CENI-Maison !

    – oui pour des élections régulières, libres, transparentes et inclusives !

Enfin, le FRDDR prie Allah, le tout Puissant, pour qu’il descende sa miséricorde sur le Niger et gratifie ses laborieuses populations d’un hivernage fécond.

VIVE LE FRDDR !

VIVE LA DEMOCRATIE !

         VIVE LE NIGER !

Je  vous remercie.

       Fait à Niamey, le 29 Août 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *