MONNAIE UNIQUE CEDEAO : « Il nous appartient de tout mettre en œuvre pour respecter cette échéance qui aura un impact déterminant sur le bien-être des populations de la CEDEAO » a déclaré ce matin à Niamey, M. Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la CEDEAO

TASK-f-2Le ministre nigérien de l’Économie et des Finances M. Massoudou Hassoumi préside depuis ce matin au Palais des Congrès de Niamey, la 3ème Réunion du Comité ministériel de la TASK FORCE présidentielle sur le Programme de la monnaie unique de la CEDEAO.  Cette rencontre ministérielle est consécutive à la 7ème Réunion du Comité technique préparatoire de la TASK FORCE présidentielle, tenue à Niamey il y a deux (2) jours.

Au cours de cette réunion, les ministres de l’Économie et des Finances des pays membres de la CEDEAO examineront donc le relevé de conclusions du Comité technique préparatoire de la TASK FORCE présidentielle. Lequel Comité avait procédé à l’analyse de plusieurs dossiers soumis à son examen. Il s’agit notamment du Rapport de convergence macroéconomique de la CDEDAO au titre de l’année 2017, le premier élaboré conjointement par la Commission de la CEDEAO, l’AMAO et l’IMAO ; du projet de règlement portant création du fonds spécial pour le financement de la mise en œuvre des activités de la feuille de route révisée pour le programme de la monnaie unique de la CEDEAO, l’état de mise en œuvre de la feuille de route révisée pour le programme de la monnaie unique de la CEDEAO en fin juin 2018. Enfin, la réunion ministérielle planchera sur rapport final de l’étude sur «  la monnaie unique de la CEDEAO : Évaluation des acquis et propositions de critères/scenarii de passage à l’échéance 2020 ».

DSCN6156Procédant à l’ouverture des travaux, le M. Massoudou Hassoumi, Président du Comité ministériel de la TASK FORCE a rappelé les décisions importantes prises par la Conférences des Chefs d’État de la CEDEAO pour la création d’une monnaie unique à l’horizon 2020. Il s’agit, entre autres, de l’adoption de l’approche graduelle vers la monnaie unique, de la révision de la feuille de route élaborée en Mai 2009, du recentrage et de la réduction des critères de convergence de onze (11) à six (6), de l’élargissement de l’organe de pilotage du processus de la création de la monnaie unique aux Président du Nigeria et de la Cote d’Ivoire ; de la création d’un Institut Monétaire de la CEDEAO en 2018 fédérer et rationaliser les multiples institutions existantes ;de l’adoption du principe de création d’un Fonds de stabilisation, de l’adoption du principe de la fixation d’un taux de change irrévocable.

DSCN6167Toutefois, a fait remarquer, le ministre Massoudou Hassoumi, malgré ces avancées de nombreux défis restent encore à relever avant d’assurer que la création d’une monnaie unique d’ici 2020… « Cet objectif reste largement à notre portée »

Auparavant, le président de la Commission de la CEDEAO, a situé le contexte dans lequel se tient cette réunion neuf (9) mois après la 4ème Réunion TASK FORCE présidentielle pour le programme de la monnaie unique de la CEDEAO tenue à Niamey en Octobre 2017 et qui a permis de relancer le processus de la migration monétaire de la CEDEAO et cinq (5) mois après la première session de TASK FORCE tenue à Accra en Février 2018.  « Deux (2) rencontres historiques qui ont donné une impulsion particulière au processus de création de la monnaie unique de la CEDEAO » a dit M. Jean-Claude Kassi Brou.

DSCN6153Les résultats des travaux du Comité ministériel présidé par M. Massoudou Hassoumi du Niger serviront de base à la prochaine réunion de la TASK FORCE présidentielle prévue le 30 juillet 2018 à Lomé  au Togo a expliqué M. Jean-Claude Kassi Brou avant de saluer et féliciter, le président de la République, M. Issoufou Mahamadou, président de la TASK FORCE présidentielle, « pour son leadership qui a permis de réaliser  des avancées notables en si peu de temps ». Dans le même ordre idée, il a insisté sur le respect de l’échéance du délai de 2020 par tous les pays : « Il nous appartient de tout mettre en œuvre pour respecter cette échéance qui aura un impact déterminant sur le bien-être des populations de la CEDEAO ».

«Nous restons convaincus que cette voie constitue la meilleure pour bâtir des économies fortes et créer un environnement de Paix et de Prospérité partagé pour les populations de notre sous-région » a-t-il ajouté.

Cette importante réunion a enregistré la présence du Président de la Commission de la CEDEAO M. Jean Claude Brou, du Ministre de l’Économie et des finances de la République de Côte d’Ivoire, de la Représentante du Ministre des finances de la République fédérale du Nigeria, du représentant du Ministre des finances de la République du Ghana, des Présidents des Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA, du Président des Gouverneurs et des Gouverneurs des Banques Centrales, des Directeurs Généraux de l’AMAO et de l’IMAO.

 Un communiqué final de cette rencontre sous régionale est attendu demain en début de matinée à Niamey.

Abdoulaye Abdourahamane

niameysoir.com