Mme Bayard confirme l’arrestation des leaders du FOI

Suite à la manifestation de sit-in organisée hier, dimanche 04 février 2018 par le Front de l’Opposition Indépendante (FOI) dirigée par Mme Bayard Mariama Gamatié, une vague d’arrestations a été lancée dans les environs de minuit à Niamey. Des sources qui restent encore à vérifier, ils seraient une dizaine d’organisateurs de cet énième mouvement de colère contre la loi des finances et la mal gouvernance au Niger à passer la nuit dans les locaux de l’école de la Police Nationale.

Mme Bayard Maraiama Gamatié jointe ce matin au téléphone par « Niamey Soir » a confirmé l’arrestation de M Intinicar Alhassane président du parti politique  P.N.P.D – Akal-kassa également porte parole du Front de l’Opposition Indépendante (FOI) et de M. Ibrahim Bana un militant très actif du parti MODEN Lumana.

D’autres manifestants seraient aussi arrêtés nuitamment par la Police Nationale.

Liste provisoire des personnes qui seraient arrêtées

  1. Akotay Anasbagor
  2. Bilal Wayinfan
  3. Ibrahim Bana
  4. Seyni Hassane
  5. Souley Boureima
  6. Zakari yaou Oumarou
  7. Saydou Alassane
  8. Zoubeirou Hamadou
  9. Boubacar Mamoudou
  10. Intinicar Alhassane président P. N. P. D Akal-kassa porte parole du FOI

Motifs de l’arrestation

Pour l’heure aucune source policière ne s’est officiellement prononcée sur le motif de ces arrestations, qui selon, certains témoignages seraient opérées en raison du refus des manifestants de quitter les lieux (Place Toumo) au delà des heures normales. Les manifestants, semble-t-il, auraient décidé de passer la nuit au delà de l’heure normale de la manif  quoique autorisée par la Ville de Niamey. Ce à quoi la Police Nationale y a certainement vu l’aspect ‘’ Trouble à l’ordre Public’’. A ces sources, s’ajoutent celles qui font cas de la participation des enfants à cette manifestation d’où leur présumée exploitation à des fins politiques.

D’autres sources proches de MODEN Lumana, parti de l’opposant politique nigérien Hama Amadou en exil en France, indiquent que ces arrestations n’ont ciblé que leurs militants dans le viseur du régime Issoufou depuis un certain temps. Cette manifestation n’a servi que de prétexte.

niameysoir.com