Mise en œuvre du Programme ASWA au Niger :

Réduction de la mortalité infantile

Le programme « Accelerating Sanitation and Water for All in off-track countries (ASWA) financé par DFID. ASWA est mis en œuvre dans 9 pays (Bangladesh, Birmanie, Cambodge, Madagascar, Népal, Pakistan, Sud Soudan, Yémen et Niger) avec pour objectif de contribuer à la réduction de la morbi-mortalité infantile résultant des maladies liées à l’EHA dans les pays cibles en accélérant les progrès vers l’atteinte de l’OMD 7. Au Niger, le programme a été mis en œuvre dans 49 communes réparties dans 7 régions pour une population estimée à  3.894.832 hbts et ainsi qu’il suit :  Agadez quatre communes pour une population estimé à 212.062 hbts , Diffa quatre communes pour 214.355 hbts , Dosso deux communes pour 102.712 hbts, Maradi dix communes pour 1.035.060 hbts, Tahoua dix communes pour 912.386 hbts, Tillabery neuf communes pour 502.088hbts, Zinder dix communes pour 911.169 hbts,

Engagements du Niger dans le cadre du Programme ASWA :

  • 400,000 personnes vivent dans des communautés FDAL et ont un accès durable à un assainissement basic à domicile
  • 200,000 ont un accès amélioré à des sources d’eau potable à une distance maximum de 30 minutes
  • 1,000,000 personnes sont touchées par les activités de promotion à l’hygiène, incluant le lavage des mains et les aspects de sureté de l’eau
  • 70 écoles ont un accès amélioré à des ouvrages WASH fonctionnels
  • Un environnement favorable au développement du secteur EHA est créé et consolidé au niveau national, régional, départemental et communautaire en vue d’améliorer la fourniture de services WASH pour les enfants et leurs familles.

Stratégie de mise en œuvre du Programme ASWA au Niger

Cinq (5) axes constituent l’épine dorsale de  la stratégie de mise en œuvre du Programme ASWA au Niger. Il s’agit du renforcement des capacités des différentes parties prenantes (services techniques, ONG, entreprises, communes, communautés, staff Unicef…), Des arrangements institutionnels (incluant la fourniture de services, la coordination, la redevabilité), de la planification, le suivi-évaluation et la gestion de connaissances, la contribution au développement des politiques, stratégies et programmes sectoriels et enfin de l’appui financier à la mise en œuvre des différentes activités et composantes du programme.

Principaux enseignements tirés de la mise en œuvre du Projet ASWA :

Ils tiennent de la capacité à délivrer une expertise et un engagement avérés des services techniques, un pool d’ONG de mise en œuvre de l’ATPC très expérimenté, un pool d’entreprises locales et de bureaux d’études compétents. A cela s’ajoute l’existe d’un contexte institutionnel favorable  à la mise en œuvre de ce programme à travers notamment le PROSEHA qui constitue un cadre de référence, la décentralisation qui est une opportunité , la concertation régulière Etat-PTF, les possibilités de mobilisation des ressources et expertises locales , la valorisation possible des ressources générées par la vente de l’eau, etc

Défis de planification, coordination et suivi-évaluation au niveau local :

Cependant, en dépit de sa reconduction pour une deuxième phase, le Programme ASWA fait face aux défis de planification des actions à améliorer, la Coordination communale, départementale et régionale à renforcer et enfin le suivi-évaluation :

 

Abdoulaye Abdourahamane

NiameySoir