L’eau pour tous à travers le PROSEHA Niger

Un programme novateur au service des populations

Dans la poursuite des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), les Nations Unies, sous l’égide de son Secrétaire Général, ont défini un nouvel agenda de développement, appelé les « Objectifs du Développement Durables (ODD) » pour la période 2016-2030. Parmi ces objectifs, y figure l’ODD N°6, qui consiste à assurer un accès universel à l’eau et à l’assainissement. Le Niger a souscrit à ce  nouvel agenda de développement. Ainsi, pour s’aligner aux nouveaux indicateurs définis sur le plan international relativement à l’ODD N°6, le Ministère en charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement a élaboré, avec l’appui de ses Partenaires Techniques et Financiers, le « Programme Eau, Hygiène et Assainissement pour la période 2016-2030, (PROSEHA) ».  

Ce Programme novateur détermine de façon claire les actions à mener dans le secteur suivant trois phases de cinq (5) ans chacune. La première phase 2016-2020, qui coïncide avec le second mandat du SEM ISSOUFOU Mahamadou, Président de la République, Chef de l’État, mettra en œuvre son Programme de Renaissance Acte II. 

Qu’est ce que le PROSEHA ?

DSCN0571Le  Programme Eau, Hygiène et Assainissement pour la période 2016-2030 (PROSEHA) constitue un document de référence pour le Gouvernement et les autres acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement à l’horizon 2030. Il a pour objectifs généraux d’assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous d’une part, et de l’autre, de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie nationale d’hydraulique pastorale au Niger.

Le PROSEHA poursuit également des objectifs spécifiques à atteindre à l’Horizon 2030 et qui sont en parfaite harmonie avec les ODD. Il s’agit à l’horizon 2030, d’assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable ; assurer l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats, mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable et réduire de moitié la proportion d’eaux usées non traitées ; mettre en œuvre une gestion intégrée et une utilisation rationnelle des ressources en eau à tous les niveaux tout en réduisant les pollutions et en protégeant les écosystèmes liés à l’eau, notamment les montagnes, les forêts, les zones humides, les rivières, les aquifères et les lacs ; améliorer la gouvernance, renforcer les capacités nationales et renforcer la participation citoyenne en ce qui concerne la gestion de l’eau et de l’assainissement ; enfin, assurer l’accès à l’eau de qualité en quantité suffisante et de façon équitable pour tous les usagers de l’espace pastoral dans la quiétude et la solidarité.

Structuration et phasage du PROSEHA

Le PROSEHA est structuré en cinq (5) sous-programmes correspondant à chacun des objectifs spécifiques. Ce sont : le sous-programme Alimentation en Eau Potable, le sous-programme Hygiène et Assainissement, le sous-programme Connaissance, Suivi et Protection des Ressources en Eau (CSPRE), le sous-programme Gouvernance et le sous-programme Hydraulique Pastorale

DSC_6751S’agissant du phasage, la mise en œuvre du PROSEHA est échelonnée en trois phases consécutives de cinq (5) ans chacune. Chaque phase avec des caractéristiques qui lui sont spécifiques. La Phase 1 concerne le démarrage du Programme c’set à dire de la date de lancement en 2016 au 31/12/2020. Elle sera consacrée entre autres, à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie d’urgence pour le bouclage de son financement, à l’établissement de la situation de référence basée sur les indicateurs du PROSEHA, l’élaboration de la politique nationale de l’eau sur la base des enjeux de l’ODD6 ; l’élaboration de la politique nationale d’hygiène et d’assainissement, l’opérationnalisation des UGE prioritaires avec les instruments de la GIRE, la conduite des études sur les mesures structurelles innovantes pour l’efficacité et le financement des phases 2 et 3.

Quant à la Phase 2, elle s’étendra du 01/01/2021 au 31/12/2025. Il s’agira à ce niveau de concentrer les efforts du Gouvernement et des partenaires sur l’intensification des investissements MD et la promotion de l’assainissement basique, assurer l’effectivité et l’efficacité de la GIRE dans les UGE prioritaires et généraliser des UGE à l’échelle nationale. Cette phase sera également mise à profit en vue de mettre en œuvre des mesures structurelles innovantes pour l’efficacité et le financement. Cela tout en développant des capacités.

La troisième et dernière phase 3 du PROSEHA est essentiellement axée sur la stabilisation et couvrira la période allant du 01/01/2026 au 31/12/2030. Cela se fera à travers l’intensification des investissements en ménages desservis et la promotion de l’assainissement optimal. Le but étant d’assurer l’efficacité de la GIRE à l’échelle nationale.

Budget et sources de financement du PROSEHA

Le coût total prévisionnel du PROSEHA est de 3 289 milliards de FCFA. Le PROSEHA fait l’objet d’une programmation et budgétisation annuelles pour chaque phase quinquennale. Les items de la budgétisation sont les mêmes que ceux du BPO et du DPPD. Cette structuration permet la déclinaison du budget de chaque phase du PROSEHA, sous la forme de BPO et du DPPD triennaux pour la mise en œuvre.

Le financement sera assuré par le Gouvernement nigérien, les Collectivités Territoriales, les Partenaires Techniques et Financiers, le secteur privé et toutes autres sources pertinentes de financements endogènes ou innovants.

Cadre institutionnel de pilotage et de mise en œuvre du PROSEHA

Le PROSEHA sera exécuté sous la tutelle technique et administrative du Ministère chargé de l’eau et sous la tutelle financière du Ministère chargé des finances. Au sein du ministère chargé de l’eau, le PROSEHA sera mise en œuvre en s’appuyant sur les structures existantes au niveau central et au niveau déconcentré.

Suivi-évaluation du Programme

Audience-et-SPEIN-013

Deux procédures sont prévues pour le suivi-évaluation du PROSEHA. La première est axée sur le suivi interne (conduit par les parties prenantes du programme) et la seconde porte sur les évaluations externes conduites par des opérateurs externes et indépendants. Cependant, trois (3) outils sont prévus pour l’opérationnalisation du suivi-évaluation. Il s’agit du cadre logique avec la liste complète des indicateurs de suivi, du manuel de suivi-évaluation et enfin de la situation de référence.

En définitive, le suivi-évaluation du PROSEHA est conçu comme le suivi-évaluation des activités et des performances du MHA. Pour ce faire son ancrage institutionnel s’aligne sur l’organisation interne du MHA.

Abdoulaye Abdourahamane Ahamadou

niameysoir.com