L’aventure ambigüe de Ladan Tchiana

«Je présente au président Hama Amadou et aux militants du Moden LUMANA mes regrets pour mes propos tenus lors du départ de LUMANA de la MRN en 2013 » a déclaré, du haut de la tribune, M. Omar Hamidou Tchiana, le dimanche 29 juillet dernier au Palais des Congrès de Niamey. C’était devant un parterre d’invités de toutes les obédiences politiques lors de la célébration du 3ème anniversaire de la création de son parti, l’Alliance des mouvements pour l’émergence du Niger (AMEN-AMIN). Une rencontre gigantesque couplée aux assises du premier Conseil national du parti. Du coup, cela renvoie à la question de savoir ce qu’il en est du bras de fer politico-juridique qui oppose Omar Hamidou Tchiana à Mohamed M’Bareck au sein de AMEN-AMIN?

Dans tous les cas, le parti AMEN-AMIN a tenu son instance en l’absence de Mohamed M’Bareck et de ses partisans. Dans son intervention, sur un ton équilibriste certes, mais pour une fois M. Omar Hamidou Tchiana a paru ambigüe dans ses prises de position politique. En effet, pour beaucoup d’observateurs de la scène politique nationale, ce clin d’œil du Président du parti AMEN-AMIN fait à son ancien parti le MODEN LUMANA, traduit de la fragilité qui caractérise ses rapports avec la majorité politique (MRN) en général, et en particulier avec le PNDS-Taraya, principal parti au pouvoir.

Outre les excuses publiques présentées à son mentor politique, Hama Amadou dont il semble se réjouir de son départ de la majorité actuelle au pourvoir, Ladan Tchiana est également revenu sur la gestion des affaires publiques par ses alliés de la MRN. Déplorant l’effervescence sur le front social, les arrestations ‘’inopportunes’’ des acteurs de la société civile, le Président du Parti AMEN-AMIN a pointé du doigt certaines dispositions de la loi de finances 2018 dont il estime qu’elles risquent de provoquer ce qu’il a qualifié de ‘’cassure sociale’’ dans le pays.

Aussi, en annonçant que son parti présentera un candidat à la prochaine élection présidentielle de 2021, d’aucuns pensent que M. Omar Hamidou Tchiana a voulu tout simplement plomber les rumeurs faisant courir que la MRN ne présentera qu’un seul candidat aux élections de 2021.

L’un dans l’autre, à l’épreuve des faits, M. Omar Hamidou Tchiana, s’est tout simplement engouffré dans une aventure ambiguë : il fait des appels du pied à l’opposition politique tout en étant à la majorité dont il critique sans réserve la gestion. Où est donc le sérieux dans cette affaire? Quand aurait-il enfin le courage de clarifier la position de son parti ?

EDS

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *