SOCIETE : L’accès des femmes au foncier : l’ONG-Tedehelte – Niger s’engage

IMG-20190724-WA0067Au Niger, 93,4 % des Exploitations Familiales agricoles sont gérées par un homme et 6,6 % seulement par une femme. Au niveau régional, la région d’Agadez détient le pourcentage le plus élevé de Chefs d’Exploitation Familiale de sexe féminin soit 12,4% suivie de celle de Diffa avec 10,0% ; la région de Tillabéry détient le plus faible taux de Chefs d’Exploitation Familiale de sexe féminin avec 2,6%. Face à cette situation l’ONG-Tedehelte – Niger s’engage a fait de l’accès des femmes au foncier son premier cheval de bataille.

Amorçant une démarche inclusive sur le terrain,  l’ONG-Tedhelt Niger mobilise et assiste ses groupes cibles (les femmes et les jeunes) à prendre en charge leur environnement à travers des initiatives locales de développement durable. Celles-ci s’articulent autour de la réduction de la vulnérabilité des femmes et des jeunes en vue de créer  un cadre de concertation et d’échanges culturels, puis de la protection de l’environnement. Dans le même ordre d’idée, les activités l’ONG-Tedhelt Niger, de sa création (en 2010) à ce jour, ont porté sur l’insertion socioprofessionnelle des jeunes par la création d’emploi, des formations visant à favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de producteurs ruraux (agriculteurs et éleveurs) capables de stabiliser les exploitations agricoles, d’assurer une grande productivité ainsi qu’une meilleure protection du sol. Elle est actuellement présente à Niamey et à Zinder.

Partenariat entre l’ONG Tedhelte et l’ONG Internationale OXFAM

Image1BBCette année, avec l’appui financier de l’ONG Internationale OXFAM, l’ONG-Tedhelte exécute le projet dénommé « Renforcement de l’accès des femmes au foncier dans les Communes rurales de Gangara et Olléléwa ». Les activités de ce projet sont axées sur la réduction des inégalités entre hommes et femmes relativement au foncier, la sécurité alimentaire dans les deux (2) Communes, la mobilisation des parties prenantes au niveau régional et communal autour des questions d’accès au foncier à travers des actions de plaidoyer.

Le sourire aux lèvres grâce à l’accès des femmes au foncier 

Image8Six (6) mois après le lancement du projet, les activités menées dans le cadre de sa mise œuvre ont permis aux femmes bénéficiaires de Gangara et d’Olléléwa  d’accéder aux terres de cultures. Le 28 juin dernier, elles bénéficié de terres cultivables offertes par des chefs coutumiers, des particuliers avec l’appui des responsables communaux. Plusieurs centaines de femmes issues des groupements féminins des communes concernées (Gangara et Olléléwa), d’autres venues des entités proches ont enfin le sourire aux lèvres car désormais détentrices des actes de donation de terres établis par les responsables communaux.

Quelques activités réalisées

Image11Plusieurs activités ont été realisées par l’ONG Tedhelte dans le cadre de ce projet. Il s’agit des rencontres d’informations et de sensibilisation  sur le projet avec des femmes et les autorités (Niamey, Zinder, Gangara, Sabon kafi, Zawzawa et Ouallaléwa), de l’identification des femmes et hommes ainsi que les groupements porteurs du plaidoyer, des rencontres d’informations avec les leaders d’opinion locaux, du plaidoyer auprès de certains acteurs (Maire, préfets, propriétaires terriens pour la mise à dispositions de terre aux femmes et aux groupements féminins, des formations des agents techniques municipaux et des membres des COFO sur le genre et l’établissement des actes fonciers, des communications sur les inégalités homme-femme relatives au foncier.

Image1nnnAussi, l’ONG Tedhelte a contribué au renforcement des capacités des élus locaux sur le genre, le droit foncier et l’établissement des actes fonciers. En outre, elle a organisé une campagne d’établissement des actes fonciers au profit des femmes, réalisé et validé une étude sur les inégalités Homme/Femmes dans les communes de Gangara et Ollélewa. Elle a mis à la disposition des COFO des outils de sécurisation foncière, elle appuie les groupements feminins des communes de Gangara et Olléléwa en intrants et matériels agricoles.

L’ONG Tedhelte est un acteur clé du processus d’élaboration et d’adoption d’une charte locale de gestion concertée des ressources foncières des Mairies d’Ollélewa et de Gangara dans la région de Zinder.

 A savoir sur l’ONG-Tedhelt Niger

Pour rappel, l’organisation non gouvernementale Tedhelte (ONG-Tedhelt Niger) a été créée en 2010. Elle a pour but d’améliorer les capacités de résilience des populations nigériennes particulièrement les femmes et les jeunes. En dépit de ses ressources limitées, cette jeune structure accompagne l’Etat du Niger pour atteindre certains de ses objectifs : la satisfaction des besoins humains fondamentaux, la promotion des droits de la femme et de la jeunesse,  la protection de l’enfant. L’ONG-Tedhelt Niger est donc profondément préoccupée par les défis énormes à relever dans les secteurs sociaux de base : la Santé, l’Education, l’accès à l’eau et l’autosuffisance alimentaire.

niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *