La Fièvre à Virus LASSA : le Niger prend des mesures préventives

COMMUNIQUE DE PRESSE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Dans le cadre de la préservation de la santé des populations en général et de la lutte contre la maladie en particulier, le Ministère de la Santé Publique a mis en place un système de surveillance épidémiologique fonctionnel pour les maladies et évènements de santé prioritaires.

C’est dans ce cadre que le Ministre de la Santé Publique porte à la connaissance de la population de l’existence d’épidémie de la FIEVRE HEMORRAGIQUE A VIRUS LASSA au Bénin, pays voisin, dont malheureusement des décès ont été enregistrés.

A l’heure actuelle, le Niger n’a enregistré aucun cas de cette maladie.

A titre de rappel, la Fièvre de LASSA est une maladie infectieuse très contagieuse d’origine virale que l’on trouve en Afrique de l’Ouest, qui se transmet à l’être humain principalement par le contact direct avec les rats ou par contact indirect avec les aliments et les ustensiles contaminés par des urines ou des matières fécales de rat.
Le virus peut aussi se transmettre d’une personne à l’autre par contact direct avec le sang, les urines ou tout autre liquide biologique d’une personne malade.

La maladie se transmet également, par contact avec les draps, les matelas, les habits utilisés par le malade.
En général, les symptômes de la fièvre de Lassa se manifestent entre 2 à 21 jours après avoir été en contact avec le virus. Les signes de la fièvre de Lassa sont : la Fièvre, les douleurs thoraciques et musculaires, les céphalées ou maux de tête, les nausées, les vomissements et diarrhée, la gorge irritée et le gonflement du visage.

Dans les cas graves, il y a saignement au niveau de la bouche, du nez, des parties génitales chez la femme ou des voies digestives.

Pour éviter la fièvre de Lassa, il faut:
– Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon;
– Eviter le contact avec la personne atteinte ;
– Conserver la nourriture dans des récipients fermés par un couvercle ;
– Garder propre son domicile pour éviter l’intrusion des rats ;
– Cuir soigneusement les aliments ;
– Se rendre rapidement dans un centre de santé dès l’apparition des premiers signes.

La propreté est donc la mesure préventive la plus importante dans la lutte contre cette maladie.
Le Ministère de la Santé Publique dans sa mission de préservation de la santé des populations est en train de prendre les mesures nécessaires pour non seulement éviter la survenue de cette maladie, mais aussi les dispositions pour une prise en charge efficace d’éventuels cas.

Parmi ces mesures, figurent le renforcement de la surveillance épidémiologique et la sensibilisation des populations.

Aussi le Ministre de la santé Publique demande à la population à déclarer au centre de santé tout cas présentant les signes suivants : la Fièvre, les douleurs thoraciques et musculaires, les céphalées ou maux de tête, les nausées, les vomissements et diarrhée, la gorge irritée et le gonflement du visage.

Enfin, le ministère de la santé Publique appelle à la vigilance de toute la population pour le respect strict des mesures citées plus haut.

LE MINISTRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE
29 janvier 2018
Dr Idi Illiassou Mainassara