La compétition « e-TAKARA » 2017 : révolutionner le numérique au Niger

takara-1Première du genre en Afrique Subsaharienne, la compétition « e-TAKARA » rassemble les jeunes des huit (8) régions du Niger et de la diaspora sous la forme d’un Hackathon qui consiste en la résolution d’une problématique de développement par le numérique dans un temps record. Il s’agit d’allier efficacité et promptitude face à un problème de développement bien identifié.

La compétition nationale des TICs dénommée « e-TAKARA » est une déclinaison des orientations stratégiques du CIPMEN vers le numérique. Elle est organisée par l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI), la maîtrise d’œuvre est confiée au Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises au Niger (CIPMEN) avec l’appui de la Maison de l’Entreprise ainsi que des partenaires institutionnels et du secteur privé.

27336995_428247224260453_7622816226409885795_nEn pratique, « e-TAKARA »  se voudra une plateforme du numérique dont le but est d’encourager une masse critique de talents nigériens à proposer des solutions numériques précises aux problèmes identifiés dans divers secteurs de développement.

En amont, il s’agit spécifiquement d’identifier et de former les porteurs de projet numérique au service du développement ; de former des formateurs pour les candidats en région ; de Sensibiliser le maximum de personnes à l’utilité des TICs dans le développement du Niger ; de créer / dynamiser des écosystèmes TIC dans toutes les régions par l’organisation de Hackathons régionaux ;  de Former les candidats sélectionnés en demi- finale (10 par région) ; Préparer les finalistes régionaux à la grande finale (3 par région);

Les lauréats  « e-TAKARA » Édition 2017:

IMG-20180522-WA0113A l’issue de la grande finale « e-TAKARA » Edition 2017 qui s’est tenue à Tahoua en marge de la fête de la République, vingt (20) formateurs sont formés ; les porteurs de projets TIC au service de développement sont identifiés et au moins quatre-vingt (80) personnes formées ; Une (1) campagne de sensibilisation à l’utilité du numérique pour le développement du Niger est réalisée; les trois (3) finalistes par région sont coachés pour la finale nationale; enfin, les écosystèmes TIC ont été créés et dynamisés dans toutes les régions suite à l’organisation de Hackathons régionaux.

Rappel des différents Prix de l’Edition 2017 :

27336769_428241124261063_4525108538761373598_nLe Prix de la meilleure Innovation, le prix du Public ou Prix du Président de l’Assemblée Nationale (7.500.000 FCFA), le Prix de l’Entreprenariat féminin ou Prix du Premier Ministre (7.500.000 FCFA) ; Prix du Président du Comité d’Organisation de la Fête de 18 Décembre (5.000.000 FCFA), Prix du Gouverneur de Région (5.000.000 FCFA), Prix du Président du Conseil de Ville (5.000.000 FCFA). Outre le coté numéraire de ces prix, les cinq (5) lauréats de l’Edition 2017 bénéficient actuellement d’un accompagnement pour réaliser leurs projets. Il s’agit notamment de l’incubation de leurs projets au CIPMEN pour une durée d’un (1) an.

Les perspectives  « e-TAKARA » Zinder 2018:

IMG-20180522-WA0114Une des grandes particularités de cette édition est qu’elle s’étend à l’échelle africaine. La compétition est ouverte aux jeunes nigériens ainsi qu’à ceux venus d’Afrique et de la Diaspora.  L’ANSI, le CIPMEN et la Maison de l’Entreprise s’activent pour l’organisation de la deuxième Edition « e-TAKARA » 2018 dont la finale est prévue se tenir à Zinder, capitale de Damagaram en marge des festivités marquant la commémoration du 60ème anniversaire de la proclamation de la République. D’ores et déjà une évaluation de la première Édition est en cours et l’ensemble des partenaires multiplient les échanges et les rencontres en vue d’apporter des innovations  à la compétition « e-TAKARA » Zinder 2018.  De cette évaluation, un des points majeurs porte sur ce que sont devenus les lauréats 2017, l’impact de leurs projets sur le développement et surtout l’accompagnement qu’ils ont reçu dans le cadre de la mise en œuvre de leurs projets respectifs.

Abdoulaye Abdourahamane Ahamadou

niameysoir.com