Justice : M. Anawar Abdoulaye définitivement libre

M. Anawar Abdoulaye, jeune activiste des réseaux sociaux a définitivement recouvré sa liberté, hier, Mardi 09 juillet 2019. Le tribunal de grande instance de Niamey a décidé de sa relaxe. Et cela environ trois (3) mois passé dans le collimateur de la justice sur plainte du Procureur pour diffamation envers la personne du Chef de l’Etat et entreprise de démoralisation des forces armées visant à porter atteinte à la défense nationale.

Pour rappel, M. Anawar Abdoulaye a été interpelé à Niamey par la Police judiciaire suite à une de ses publications sur sa page facebook en date du 14 mai 2019. Publication dans laquelle il exprimait sa colère par rapport à la situation sécuritaire critique de notre pays en indexant la personne du Président de la République, Chef l’Etat, Chef Suprême des Armées.

A sa sortie du Palais de Justice de Niamey, M. Anawar Abdoulaye, entouré de sa famille et de ses avocats, a dit tirer les leçons de cet épisode : « Cette épreuve m’a enseigné plusieurs leçons dont le respecter de certaines valeurs primordiales de nos sociétés africaines. C’est le cas du droit d’aînesse et le respect qui doit lui échoir ».

Dans le même temps, il a présenté ses excuses  (ndlr : à ses aînés) quoique l’affaire ait pu atterrir à la justice car, a-t-il expliqué, « le faire plus tôt serait prématuré et pourrait sembler à un aveu de culpabilité ».

Agé de 28 ans, M. Anawar Abdoulaye, est titulaire  d’un master en management des  entreprises, d’un autre en industrie logistique puis d’un bachelor en communication.

niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *