INS-Niger : Café statistique à l’intention des journalistes

Bon à savoir…ins

L’Institut National de la Statistique (INS) accueillera, du 16 au 20 juillet 2018, une équipe de revue pairs. Cette année, les pairs de cette équipe sont : M. Babacar Ndir, Directeur-Général de l’ANSD du Sénégal et M. Heidi Saidi, Directeur-Général de l’INS de la Tunisie. A noter également, la poursuite de l’atelier II sur les Procédures de Traitements des Données EDS DAKAR qui a débuté le 13 juillet dernier et dont la clôture interviendra le 30 juillet 2018 prochain à Radisson Diamniadjo.

ins-dakar

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

L’Institut National de la Statistique (INS) a organisé  »un café statistique » à l’intention des journalistes, le 9 juillet au Grand Hôtel. Le thème de cette rencontre d’échanges a porté sur : «Éducation et développement durable: les thématiques interrogées». L’objectif de cette rencontre est de renforcer la capacité des professionnels des médias afin qu’ils puissent à leur tour, «éveiller les consciences» sur l’utilité des données statistiques, d’une part, et mettre en exergue le rôle essentiel de l’Éducation dans le développement durable de notre pays.

«L’éducation a un impact sur énormément de domaines, l’éducation est une clé centrale de développement durable», a souligné la secrétaire générale de l’INS. Quand l’éducation est améliorée, de nombreux autres domaines sont positivement affectés. L’éducation permet de réduire la pauvreté, d’augmenter les revenus et de stimuler la croissance économique. En effet, si tous les étudiants dans les pays à faible revenu quittaient l’école avec des compétences de base en lecture, cent soixante-onze (171) millions de personnes pourraient sortir de la pauvreté, soit un recul de 12% de la pauvreté mondial. Une année de scolarité supplémentaire peut augmenter les revenus d’un individu de 10%  et fait progresser le produit intérieur brut (PIB) de 0,37%. Parmi les bienfaits de l’Éducation, on peut également citer l’amélioration de la santé, la croissance des rendements agricoles et bien d’autres.

Prenant la parole à l’entame des travaux, M. Ali China, Directeur Général de l’INS a rappelé que « Le développement durable signifie pour un pays qu’il y a une forte croissance économique inclusive, pendant longtemps». «Il n’y a pas de miracle, pour tous les pays qui se sont développés, un des leviers le plus important, c’est l’Education », a-t-il ajouté. « Si nous voulons développer notre pays, si nous voulons produire une richesse durable, profitable à la majorité de la population, il faut que la majorité de cette population-là soit éduquée», a poursuivi M. Ali China avant de conclure que «l’Éducation est un préalable à tout».

Lors de ces échanges, les participants ont suivi deux présentations. La première est axée sur l’éducation et développement durable : thématiques interrogées, la seconde a porté sur les défis de la mise en œuvre des plans/programmes éducatifs. Elles ont été respectivement animées par M. Alzouma Mahamadou, chef des services des études et de la recherche sur le développement durable à la direction des statistiques et des études démographiques et sociales et M. Mahaman Djibo, directeur des statistiques aux ministères de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’Éducation civique.

Peu après les communications des experts, s’en est suivi un débat enrichissant qui a édifié les participants sur les enjeux et défis liés à l’éducation et au partage de l’information statiques au Niger.

 niameysoir.com