HAMA AMADOU : Retour politiquement négocié et ou humainement accepté ?

20191114_165947Le chef de file de l’opposition politique nigérienne, ancien président de l’Assemblée Nationale en exil politique depuis trois (3) ans entre la France et le Bénin où réside une de ses épouses, M. Hama Amadou est rentré au bercail, ce jeudi 14 Novembre 2019 en milieu de journée. Aussitôt arrivé à Niamey, Hama Amadou qu’accompagne un comité d’accueil restreint constitué des principaux ‘’lieutenants’’ de sa formation politique, MODEN LUMANA AFRICA, s’est rendu, en début d’après-midi, aux cimetières musulmans de Yantala.  Il est allé se recueillir sur la tombe de sa mère rappelée à Dieu le 24 octobre 2019 et lui a rendu un dernier hommage.

Ensuite, Hama amadou est rentré tranquillement à son domicile au quartier Yantala (Rue 2ème Forage) où l’attendait une foule de militantes, militants et sympathisants de son parti  ainsi que des curieux venus nombreux vérifier de visu ce ‘’retour-surprise’’ largement répandu sur les réseaux sociaux. Dans une atmosphère chargée d’émotions et d’allégresse, M. Hama Amadou ressortit quelques minutes plus tard sur le balcon, levant les mains pour saluer cette foule immense de femmes, hommes, jeunes et enfants rassemblés à la devanture de sa maison.

Retour politiquement négocié et ou humainement accepté ?

20191114_170010‘’Le retour-surprise’’ de l’indéboulonnable homme politique nigérien, M. Hama Amadou  suscite déjà de nombreuses interrogations. Au sein de son parti, l’état-major du MODEN LUMANA AFRICA, n’a visiblement pas voulu réserver au Président Hama, le traditionnel accueil effervescent. Tout s’est passé de manière sobre en raison certainement du deuil.  Du reste, aucune annonce n’a été faite de ce retour ni par le régime de Niamey encore moins par le bureau politique national de son parti.

L’un dans l’autre,  depuis le décès de la mère du Président Hama Amadou, (précédé de celui de sa belle-mère), son retour au bercail serait politiquement négocié par différents acteurs dont son parti, la chefferie traditionnelle, certains sages et leaders religieux les plus écoutés du régime en place. Ces démarches souterraines ont été entreprises alors que sur le plan politique, le Gouvernement de M. Brigi Rafini tente vaille que vaille de créer les conditions optimales de la reprise du « dialogue politique inclusif »  au sein du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP). (Un cadre politique rattaché au cabinet du Premier Ministre crée en janvier 2004 par Hama Amadou alors Premier Ministre).

Selon toute vraisemblance, le régime de Niamey a humainement accédé à cette demande pour permettre à l’opposant le plus gênant  du régime Issoufou de faire le deuil de sa regrettée mère.

niameysoir.com

20191114_165924

20191114_165910

20191114_165823

Image1

Image2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *