DOSSO : le Programme VNU mobilise les jeunes pour des actions utiles

Image1Placée cette année sous le thème : « Transformer l’éducation », la Journée internationale de la jeunesse a été célébrée à Dosso du 18 au 19 Août 2019 par le Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) du PNUD en collaboration avec plusieurs structures de jeunesse. Le thème de cette année, apprend-on, met l’accent sur les efforts visant à rendre l’éducation plus inclusive et plus accessible pour tous les jeunes, y compris les efforts des jeunes eux-mêmes. Il est donc une déclinaison de l’ODD N°4 : « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

La première journée, en début de matinée, une foule impressionnante des jeunes s’est mobilisée à Dosso pour converger au Gouvernorat de la région, lieu de la cérémonie de lancement des activités par les Volontaires des Nations Unies (VNU). Une ambiance conviviale pour les uns, un cadre de retrouvailles pour les autres jeunes venus de divers horizons du pays. C’est sur invitation des VNU de Dosso et du Conseil régional de la région que le Programme VNU y a tenu cette activé.

Une jeunesse active et disponible 

Image4La cérémonie officielle d’ouverture des activités a été présidée par M. Oumarou Boubacar, 1er vice-président du Conseil Régional de Dosso.  Dans son mot de bienvenue, il a rappelé les opportunités de formation, d’affaires et d’emploi que son entité offre à la jeunesse. M. Oumarou Boubacar a ensuite souligné la qualité des relations de partenariat entre son entité et  le Programme des Nations Unies pour le Développement  (PNUD) en matière de formation des jeunes. « A Dosso, nous sommes convaincus que le développement passe par une forte implication de la jeunesse qui est la couche sociale majoritaire de la population nigérienne » a-t-il ajouté. « Pour aller de l’avant, il faut s’unir et agir ensemble au profit de la Communauté. Chaque jeune doit jouer le rôle d’ambassadeur au sein de sa famille. Le Niger a besoin d’une jeunesse active et disponible »

Avant de terminer son propos, M. Oumarou Boubacar a donné des sages conseils aux jeunes dans le sens de poursuivre leurs actions citoyennes au profit de la communauté, de lutter contre la délinquance, l’oisiveté et le vice.

Abondant dans le même sens, le président du conseil régional de la Jeunesse M. Ibrahim Abdou Garba, a affirmé. « Dans la cité légendaire des Djermakoye, vous avez en face de vous une jeunesse dynamique et sérieusement engagée à vous accompagner dans l’atteinte de vos objectifs de développement ». Il a rassuré le Programme VNU et le Conseil régional sur la disponibilité de la jeunesse à jouer sa partitiondans la construction de l’édifice national.

Des informations utiles pour les jeunes

Image2Pour sa part, le Chef de Programme des VNU-PNUD, M. Hassan Idé Hawidabou a situé le contexte de la présente activité. Selon ses explications, la Journée internationale de la jeunesse 2019 examine essentiellement comment les gouvernements, les jeunes et les structures associatives des jeunes transforment l’éducation pour en faire un outil efficace permettant de réaliser le Programme 2030 pour le développement durable. « Elèves, Etudiants, Jeunes leaders, nous sommes venus partager avec vous des informations utiles pour vos vous, pour votre présent et votre avenir » a dit M. Hassan Idé Hawidabou s’adressant à une foule immense des jeunes de Dosso. Il a animé un exposé suivi d’exercice pratique sur l’inscription au Programme VNU et son fonctionnement.

Image3Peu après la cérémonie d’ouverture, une série de formations des jeunes a été assurée par des experts du PNUD ainsi que d’autres panélistes issus des organisations de jeunesse. Les thèmes abordés ont porté, entre autres, sur : Le Programme VNU-PNUD, la présentation du PNUD, l’entrepreneuriat des jeunes, l’environnement, les changements climatiques, le leadership des jeunes, la vie associative, le respect du genre. Le lundi 19 Août 2019,  deuxième journée des activités, une opération de reboisement a eu lieu sur le site de l’école groupe Tondobon de Dosso. Deux cent (200) plants ont été mis en terre par les jeunes et les VNU dans la cadre de l’initiative « Reverdir le Sahel ».

niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *