DOSSO : le HCME organise les journées de réflexions sur l’éducation au Niger

DSCN6238Le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’État (HCME) en partenariat avec l’ONG Counterpart International, organise depuis ce matin (23 juillet 2018) à Dosso, les journées de réflexions sur l’éducation au Niger. Outre les cadres centraux des Ministres des Enseignements Primaires et Secondaires, la cérémonie d’ouverture de cette rencontre nationale sur les enjeux et les défis du système éducatif de notre pays, a enregistré la présence du Préfet de Dosso, des représentants des collectivités territoriales, des organisations de la société civile, ceux de l’USAID ainsi que des partenaires techniques et financiers.

DSCN6234Procédant à l’ouverture des travaux, M. Amadou Oumarou Saley Haut-Commissaire à la Modernisation de l’État a, rappelé les choix clés de la stratégie du Niger pour améliorer la qualité dans le secteur éducatif.  Pour M. Amadou Oumarou Saley, ces choix portent essentiellement sur le développement du capital humain, la réorientation vers les filières professionnelles et techniques, la mise à niveau du système éducatif de la main d’œuvre du secteur informel. Mais, a-t-il expliqué, il faut par-dessus tout remédier aux graves défaillances relevées dans l’enseignement primaire et du premier cycle du secondaire. En effet, une gestion des ressources humaines équitables et rigoureuses s’imposent pour augmenter l’efficacité et l’efficience du système éducatif.  « Le Niger ne peut espérer atteindre des niveaux de croissance rapide, soutenue et inclusive  sans relever très significativement le niveau d’éducation de ses populations. Cet objectif est incontournable et réaliste » a martelé M. Amadou Oumarou Saley tout en félicitant le MES et le MEB pour les efforts puis en remerciant l’ONG Counterpart International pour son appui.

Auparavant, M. Moussa Ousmane, Gouverneur de la Région de Dosso a rappelé dans son mot de bienvenue les efforts du Gouvernement visant à améliorer la qualité de l’Éducation. « La réussite d’une éducation de qualité nécessite un sursaut national mais aussi et surtout un fort engagement de tous les acteurs » a-t-il souligné avant d’exprimer sa joie pour le choix porté sur sa région pour accueillir cette importante rencontre.

DSCN6244Prenant la parole à son tour, M. Gregory Hemphill de l’ONG Counterpart International, a situé le contexte du present atelier. Cette rencontre multi-acteurs et pluridisciplinaire est un espace de dialogue préconisé dans l’axe stratégique 3 du Programme Sectoriel et de la Formation (PSEF).  Selon, Gregory Hemphill, plusieurs objectifs sont assignés à cette rencontre sur les grands défis de l’Éducation au Niger. Il s’agit, entre autres, de contribuer à la mise en œuvre des réformes pour accroitre l’offre et la qualité du service public de l’éducation, de promouvoir la mise en œuvre des reformes sur la gestion des ressources humaines, de mettre en exergue le temps scolaire et enfin, adapter la LOSEN aux exigences de contexte. En pratique, il est attendu des participants de proposer des solutions pérennes face aux difficultés liées à une meilleure gestion des enseignants, d’apporter des solutions innovantes pour une meilleure gestion du temps scolaire, d’échanger sur le document du transfert des compétences en proposant des actions pragmatiques conformément aux grandes orientations de la politique éducative nationale.

DSCN6232Trois (3) jours durant, les participants venus des différentes régions du pays vont procéder à un diagnostic sans complaisance des reformes dans la perspective de parvenir à des solutions appropriées permettant de relever les nombreux défis liés à la qualité de l’éducation dans notre pays. Les résultats de ces travaux constitueront assurément une contribution dans la mise en œuvre des politiques majeures du gouvernement notamment la SDDCI Niger 2035, le PDES 2017-2021, le PSEF et la politique nationale de la modernisation de l’État.

Abdoulaye Abdourahamane

niameysoir.com