DIFFA : Coup d’envoi des activités « Diffa N’Glaa »

dIFFA-2-(Diffa – Vendredi 24 Janvier 2020) Le Premier Ministre,  Chef du Gouvernement, SEM Birgi Rafini a procédé à l’instant, dans la capitale du Manga, à la pose de la première pierre marquant le lancement officiel des activités du Programme de Modernisation de la ville dénommé : « Diffa N’Glaa ».  Avec un budget estimé à près de 100 milliards sur trois (3) ans, ce programme vise à moderniser la ville de Diffa.

Après Dosso en 2014, Maradi en 2015, Agadez en 2016, Tahoua en 2017, Zinder en 2018, Tillabéri en 2019, cette année c’est au tour de la Région de Diffa d’accueillir, le 18 Décembre, les festivités entrant dans le cadre de la commémoration de la Proclamation de la République pour son 62ème Anniversaire. Le budget prévisionnel de cette fête est de 17.996.375.000 F CFA y compris celui des commissions spécialisées, apprend-on.

Images2Selon les explications du Président du Comité d’organisation « Diffa N’Glaa » M. Abdou Lawan Marouma, la mise en œuvre de ce vaste programme permettra à la région de Diffa :  « de disposer d’infrastructures de voirie et d’assainissement urbain, d’hébergement des hautes personnalités et des hôtes de marque, d’infrastructures administratives et de services sociaux de base, sportives, culturelles, économiques et touristiques incluant des espaces verts ». Celles-ci viendront s’ajouter aux projets déjà annoncés par le Président de la République, Chef de l’Etat SEM. Issoufou Mahamadou dans le cadre du programme de la Renaissance du Niger Acte 2.

Sous haute sécurité, la cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de l’INRAN près du Rectorat de l’Université régionale de Diffa. C’était en présence du Gouverneur de la Région de Diffa M. Issa Lémine, du Président du Comité d’organisation « Diffa N’Glaa » M. Abdou Lawan Marouma, des autorités administratives et coutumières ainsi que des populations du Manga sorties massivement soutenir « Diffa N’Glaa ».

Peu avant de se rendre au lieu de la cérémmonie, notons que le Premier Ministre s’est rendu au camp militaire de Diffa où il est allé transmettre  les messages de salutations et de soutien du Président de la République aux différents responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS).

Pour rappel, les mesures exceptionnelles de l’état d’urgence sont en vigueur depuis le 10 février 2015 sur toute l’étendue de la région de Diffa. La situation sécuritaire est devenue très préoccupante avec les attaques meurtrières récurrentes et imprévisibles attribuées à la secte terroriste Boko Haram. Entrainant plusieurs milliers de déplacés et des refugiés, la situation sécuritaire qui prévaut à Diffa se cristallise de plus en plus par les enlèvements et demandes de rançon.

Ibrahima Adamou / Envoyé Spécial / niameysoir.com

ImQage2

ImageZ2

ImageX2

ImageA2

Image2C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *