ABALAK : Des échanges interactifs sur la Paix, l’Education et le Développement des zones nomades

IMG_20190908_161656Dimanche 8 Septembre 2019, dans l’après-midi, de retour du domicile du défunt Zeinou Ag Mohamed Khamed Almoumine, où il est allé présenter ses condoléances, le Président du Conseil Régional d’Agadez, M. Mohamed Anako s’est rendu sur le site dénommé « Afeynatis ». Site identifié pour abriter les festivités de la 1ère Edition de l’Appel d’Abalak pour la Paix, la Cohésion sociale, l’Education et le Développement. Accompagné de ses plus proches collaborateurs, l’ex combattant de la rébellion armée a trouvé sur place des jeunes attentifs et sérieusement engagés à apporter un changement qualitatif au sein de leurs communautés respectives dans l’esprit et la lettre des lois et des règlements de la République.

M. Mohamed Anako, également Président du Cadre de Paix a présenté ses condoléances à la population d’Abalak suite au décès de l’Imam Zenou, Chef du 2ème Groupement d’Abalak auquel il a rendu un hommage pour ses efforts inlassables dans le cadre du raffermissement des liens de Fraternité et de Solidarité entre les communautés nomades. « Notre regretté Imam, fut une icône incontestée de la Paix dans l’Azawagh » a-t-il témoigné. Une Fatiha a été dite pour le repos de son âme.

IMG_20190908_161731Parlant de l’évènement, « Appel d’Abalak pour la Paix, la Cohésion sociale, l’Education et le Développement », M. Abdoussamid Ahmed Abdoulahi, président du Comité d’organisation en a présenté la vision. «  Une initiative qui s’inscrit dans la lutte anti-terroriste, la prévention de l’extrémisme violent et pour parer au recrutement des jeunes par des organisations terroristes surtout dans la bande sahelo-saharienne » a-t-il expliqué. «  Ce rendez-vous reporté à une date ultérieure est donc un cadre d’échanges et de débats entre les populations locales sur des thèmes liés à leurs conditions de vie mais aussi aux questions d’intérêt national » a ajouté M. Abdoussamid Ahmed Abdoulahi.

Quant à M. Ibrahim Weifane, personne ressource et membre du Comité d’organisation de l’initiative dit « Appel d’Abalak », il a mis l’accent sur les objectifs devant être atteints par le Forum. Il s’agit de : « promouvoir  la scolarisation des enfants (filles et garçons) dans nos contrées; renforcer la capacité de résilience des communautés locales face au développement des courants extrémistes ; préserver la cohésion sociale ; vulgariser les mécanismes locaux de prévention et de gestion des conflits pour  une paix durable dans  notre pays ».

Abondant dans le même sens, M. Abdourahamane Fizazi, membre du Comité d’Organisation, a affirmé que beaucoup de raisons sont avancées par les parents d’élèves pour justifier le problème de scolarisation des enfants (manque d’eau potable dans les villages et campements, le nomadisme, problèmes de pâturage, problèmes d’électrification rurale, les considérations religieuses etc….). Mais, a-t-il poursuivi, « la solution n’est pas de constater le tort, plutôt pousser les acteurs concernés à s’approprier le problème et de le résoudre ».

IMG_20190908_161744Pour sa part, Elh Moustapha Karimoune a fait remarquer l’engouement suscité par l’organisation de cet évènement chez les communautés. Selon lui, cela augure assurément d’une véritable prise de conscience de leurs préoccupations réelles, leur vivre ensemble dans la Paix et la cohésion sociale. Pour M. Abdoulaye Alhassane, un des porteurs du projet, outre les questions liées aux services sociaux de base dans les zones nomades, la tenue du Forum aurait permis, de consolider la confiance entre populations et Forces des Défense et de Sécurité (FDS).

En marge de ces échanges, la représentante genre du Comité d’organisation, Mme Hama Moussa Rakia Harouna, devait insister sur les difficultés liées à la scolarisation de la jeune fille et à la faible implication des femmes dans les actions de développement en milieu nomade. Pour elle, n’eut été son report, le forum aurait servi de l’occasion afin d’inviter les leaders d’opinions et religieux pour intensifier la sensibilisation sur la scolarisation de la jeune fille et la participation active des femmes  aux efforts de développement.

Le Président du Conseil Régional d’Agadez, M. Mohamed Anako se dit très impressionné par le niveau appréciable des points de vue des organisateurs. « Votre projet est pour nous, une source de fierté, car il montre que notre message à la Paix, notre appel au brassage culturel, au rapprochement des communautés a été entendu ». Cette étape d’Abalak à quelques jours de la Cure Salée rappelle les déplacements de feu Moudour Zakara, alors Ministre des affaires Sahariennes et Nomades sous la 1ère République qui sillonnait les campements en échangeant avec le monde pastoral avant de se rendre à Ingall. «  Nous ne pourrons que vous encourager dans cette lancée en espérant nous retrouver aux nouvelles dates qui seront communiquées par le Comité d’organisation pour la tenue de ce rendez-vous » a conclu M. Mohamed Anako.

IMG_20190908_162313A la lumière de ces échanges, il se susurre que le Comité d’Organisation de « l’Appel d’Abalak pour la Paix, la Cohésion sociale, l’Education et le Développement », ambitionne après la tenue des assises de la 1ère Edition de ce forum, de créer une plateforme multi-acteurs permanente d’actions concertées et d’échanges sur l’Education, le Genre, la Sécurité et la promotion de la Paix en milieu nomade.

niameysoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *